La case de l’Oncle Dom : le Blust Belge se rebiffe contre les Alliances
Tuesday, October 17, 2017

Période de turbulence dans le secteur de la distribution aérienne. Les compagnies, toujours avides de s’affirmer « elles-mêmes », et par « elles-mêmes », inventent de nouvelles règles, y compris dans leur distribution… Et le consommateur là dedans ? Bof... C'est qui çui-là ?

Lufthansa avait lancé le bal, surtaxant la réservation en GDS classique de la part de ses distributeurs qui refusaient de passer par son propre site de réservation.

D’autres, tels British/Iberia, Ukraine International ont emboîté le pas.

Amex, CWT, FCM Travel Solutions semblent avoir trouvé la parade. A quels coûts ? C’est encore un mystère.

Mais le but du jeu, final, est bien de mettre en place, le plus rapidement possible, cette fameuse NDC qui, à terme, devrait changer radicalement la donne en termes de distribution aérienne.

Une affaire qui inquiète énormément les agences de voyages européennes, lesquelles sont en train de s’apercevoir que leurs prérogatives fondent comme neige au soleil face à ces compagnies aériennes qui, finalement, s’entendent comme larrons en foire.

Histoire peut-être de se refaire une santé financière sur le dos des passagers.

C’est du moins ce qui semble inquiéter l’ECTAA, qui regroupe la plus grande partie des syndicats d’agences de voyages européennes.

Et pour Michel de Blust, le secrétaire général de cette association, c’est un vaste sujet d’inquiétude.

read on

http://www.tourmag.com/La-case-de-l-Oncle-Dom-le-Blust-Belge-se-rebiffe-contre-les-Alliances-_a89630.html

      
No comments yet

Add/Edit Comment 
Name *
eMail  Will not be published!
Homepage  Will not be published!
Security Code Security Code
Enter Security Code  Case INSENSITIVE
Comment *
 Notify on follow-up  (E-mail address required)
Note: If you are a registered user, on login these form fields
will be pre-filled with your information.